dimanche 15 mai 2016

jeudi 12 mai 2016

Glyphosate




C'est un constat alarmant qui ne semble pas déranger outre mesure les lobbys concernés: le Glyphosate

mardi 3 mai 2016

AUCTION SALE

AUCTION SALE

AUCTION SALE



                                                                                                
                



TABLEAU N°30134
                                                                                  
                BIENTOT VENTE DU TABLEAU LE PORT DE MARSEILLE
                  par Claude Dubois, huile sur Panneau. PRIX 100euros avec cadre
                  Visible d'ici un mois ETUDE de PROVENCE au 41 rue Montgrand  MARSEILLE 13006 (vente par téléphone ou sur place)
tEL: 33 (0) 4.96.110.110
revenir sur le site pour plus d'info
******************************
SOON SALES OF TABLE PORT OF MARSEILLE
                    by Claude Dubois, oil on panel. PRICE 100 euros with frame
                    Visible within a month at 41 rue Montgrand 13006 (sales by phone or on site)
  tEL: 33 (0) 4.96.110.110
  return to the site for more info
*******************************
マルセイユの表PORT OF SOON販売
                   クロード・デュボア、パネル上の油による。フレームとの価格100ユーロ
                   41 RUE MONTGRAND13006でヶ月以内に目に見える(電話でまたはサイト上で販売)
 TEL:33(0)4.96.110.110
 詳細はサイトに戻ります
*******************************
BALD SALES TAFEL Hafen von Marseille
                    von Claude Dubois, Öl auf Holz. PREIS 100 € mit Rahmen
                    Sichtbar innerhalb eines Monats bei 41 rue Montgrand 13006 (Verkäufe am Telefon oder vor Ort)
  Tel: 33 (0) 4.96.110.110
  Rückkehr auf die Website für weitere Informationen
*******************************
مبيعات قريبا من ميناء الجدول مرسيليا
                    بقلم كلود دوبوا، زيت على لوحة. PRICE 100 € مع الإطار
                    مرئية في غضون شهر في 41 شارع Montgrand 13006 (البيع عبر الهاتف أو في الموقع)
  هاتف: 33 (0) 4.96.110.110
  العودة إلى الموقع للمزيد من المعلومات
*******************************
VENTAS DE PRONTO TABLA 
puerto de Marsella
                    por Claude Dubois, aceite en el panel. PRECIO 100 euros 
con el marco
                    PROVENCE VisibleETUDE dentro de un mes a las 41 rue Montgrand 13006 (la venta por teléfono o 
en el sitio)
  Teléfono: 33 (0) 
4.96.110.110
  volver al sitio 
para obtener más inform

dimanche 1 mai 2016

LE MONDE VU D' EN HAUT

Comment une région peut-elle passer du statut de périphérie à celui de nouvelle frontière des relations internationales en moins d’une décennie ? C’est, dans le cas de l’Arctique, une conséquence directe du changement climatique. De cette région, où la hausse des températures est bien supérieure à la moyenne mondiale, dépend une partie importante de l’avenir de la planète, tant par la hausse du niveau des mers et des océans consécutive notamment à la fonte de la calotte glaciaire du Groenland que par la libération du méthane présent dans l’Arctique, pour ne citer que quelques exemples. L’attention portée aux nouveaux enjeux économiques et géopolitiques de l’Arctique remonte symboliquement au 3 août 2007, lorsqu’un drapeau russe avait été déposé à la verticale du pôle Nord. Depuis, l’intérêt international pour cette région n’a cessé de croître.
L’Arctique est actuellement le cas d’école par excellence des conséquences du changement climatique sur les relations internationales. La région n’est pas une nouvelle venue sur la scène internationale, comme l’a notamment démontré la Guerre froide, mais son exposition internationale est sans précédent. Comme en témoigne la popularité du statut d’observateur permanent au Conseil de l’Arctique, forum intergouvernemental crée en 1996, dont les Etats-Unis assurent actuellement la présidence tournante. La présence au sein de ce Conseil, à différents niveaux, de l’ensemble des acteurs du G7/G8 et de puissances comme la Chine et l’Inde offre à ce mini G20 une visibilité mondiale rare pour un forum régional. Outre les cinq pays nordiques (le Danemark via le Groenland, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède), l’Arctique comprend le Canada, les Etats-Unis et la Russie, qui de par notamment sa superficie arctique fait figure de puissance régionale.
Le monde vu d'en haut. Crédits : Uwe Dedering (via Wikimedia Commons)
Le monde vu d'en haut. Crédits : Uwe Dedering (via Wikimedia Commons)
L’Arctique n’est pas seulement un thermomètre du changement climatique. Les tensions géopolitiques s’observent également dans ces latitudes, notamment lorsque les relations se tendent entre la Russie et les pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Les rapports de force à l’échelle mondiale ne sont cependant pas toujours les mêmes à l’échelon régional, comme cela se vérifie dans le Grand Nord. De par sa singularité, l’Arctique offre une autre lecture du monde, notamment grâce à une diplomatie climatique et scientifique qui permet à de grandes puissances, souvent rivales, de briser la glace. Ou quand Chine, Etats-Unis, Inde, Russie et d’autres se retrouvent loin des salles de réunion habituelles.
De nouvelles opportunités dans un environnement fragile
UNE PETITE PARTIE DE L'ARTICLE DE D'AMIEN DEGEORGES

jeudi 7 avril 2016

La fin de vie des animaux d’élevage

La fin de vie des animaux d’élevage

La fin de vie des animaux d’élevage, cachée derrière les murs des abattoirs, est le moment où ces animaux sont le plus vulnérable et ont le plus besoin d’être protégés contre les abus, la cruauté et la négligence. Les récentes enquêtes dévoilées en France le prouvent. Pourtant c’est aussi à ce moment-là que les responsables politiques en Europe tournent le dos aux animaux.
Agir dès maintenant
Que vous mangiez de la viande ou non, j’ai besoin de votre aide pour interpeller la Commission Européenne qui ne tient pas sérieusement compte de la souffrance des animaux lors de l’abattage.

Merci de rejoindre ce combat et d’exiger une action drastique pour mettre fin aux pratiques inhumaines d’abattage.
Je rejoins le combat
Merci de défendre les animaux d’élevage,
 
 
 



The end of life of farm animalsThe end of life of farm animals, hidden behind the walls of slaughterhouses is the time when the animals are most vulnerable and most in need of protection against abuse, cruelty and neglect. Recent surveys revealed in France prove it. Yet it is also at that time that politicians in Europe turn away animals.Act nowWhether you eat meat or not, I need your help to challenge the European Commission which does not seriously take into account the suffering of animals at slaughter.Our advocacy work with the Commission on slaughter problems becomes increasingly frustrating. We talked with them five major concerns slaughter, affecting billions of animals, and each time, they did not show any compassion. The indifference we witnessed shocks us and we revolt.I would like to tell you that the practices in question are limited to special cases of bad slaughterhouses, but for most, it is a "standard industrial process" performed at a large scale.Thank you to join this fight and require drastic action to end the inhumane slaughter practices.I join the fight

Abattoir d'agneaux de lait - Mauléon-Licharre, Pyrénées-Atlantiques



Les images sont insoutenables !
Une nouvelle vidéo dénonçant le traitement des animaux dans l'abattoir de Mauléon-Licharre témoigne de la violence de ces maltraitances ! Luttons contre ces actes !
Vidéo soumise à une limite d'âge (conformément au règlement de la communauté)
The images are unbearable!
A new video denouncing the treatment of animals in the slaughterhouse of Mauleon-Licharre reflects the violence of abuse! Let us fight against these acts!
Video subject to an age limit (in accordance with Community
regulations)


Dans cet abattoir certifié bio, des agneaux, des chevreaux et des veaux étaient tués dans des souffrances inouïes.

Suite à nos révélations, l’abattoir a été fermé le jour même à titre conservatoire, et L214 a porté plainte pour maltraitance, sévices graves et actes de cruauté.
Sans le travail de L214, qui aurait su quelles violences endurent les animaux derrière les murs de ces abattoirs ?
Nos deux précédentes enquêtes ont provoqué l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs français. Celle de Mauléon a quant à elle conduit le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, à annoncer des inspections spécifiques sur la protection animale dans tous les abattoirs de France d’ici la fin du mois d’avril.

http://mauleon.abattoir-made-in-franc...
Tournées au mois de mars 2016 juste avant Pâques, ces images révèlent les pratiques de mise à mort d'agneaux de lait, à l'abattoir de Mauléon-Licharre (64) certifié bio et qui met en avant Label Rouge et l’IGP.
On y voit les étourdissements par décharges électriques, les ratés, les manipulations violentes, les coups de crochet pour étourdir quand l'électronarcose n'a pas été faite, les agneaux conscients lors de la saignée, un agneau se faisant écartelé.
Exigeons la transparence des abattoirs, signez notre pétition sur :
http://mauleon.abattoir-made-in-franc...
   
    • Tour in the month of March 2016 just before Easter, these images reveal the practices of killing of milk lambs to the slaughter of Mauleon-Licharre (64) Certified Organic and highlights Label Rouge and IGP.
      It shows dizziness by electric shock, misfires, rough handling, hook shots to stun when electronarcosis has not been made aware lambs during bleeding, a lamb being quartered.Demand transparency slaughterhouses, sign our petition: 
      http://mauleon.abattoir-made-in-franc...
    Les images sont insoutenables !
    Une nouvelle vidéo dénonçant le traitement des animaux dans l'abattoir de Mauléon-Licharre témoigne de la violence de ces maltraitances ! Luttons contre ces actes !

    Manger végétal : pour que tout le monde y gagne

    Pour consommer de la viande, du poisson, des œufs ou des produits laitiers, des animaux sont inséminés, sélectionnés ou éliminés, enfermés, mutilés, engraissés, transportés et tués.
    La bonne nouvelle, c'est que nous pouvons vivre en bonne santé sans viande et sans produits animaux. Prêt à vous lancer ?
                                                                   **********
          a good deed I do not put more animals on my plate
    vegetable eat: for everyone wins
    To eat meat, fish, eggs or dairy products, animals are inseminated, selected or eliminated, locked up, mutilated, fed, transported and killed.

    The good news is that we can live healthy without meat
    and without animal products. Ready to get started?

                                             ********


        vendredi 18 mars 2016

        mercredi 16 mars 2016

        spectre électromagnétique



                                           
                                    
                          

                                                          
                       

                                
                            huile du peintre Claude Dubois
        studio: http://www.claude-dubois.odexpo.com

        web is good



                                  WEB-is-GOOD:    http://web-is-good.blogspot.fr/

        couleur

        Lorsque le niveau lumineux est suffisant (vision photopique), l'être humain distingue des couleurs, correspondant à la répartition spectrale des lumières qui lui parviennent. La vision est une perception complexe, une activité cognitive dans laquelle plusieurs aires cérébrales collaborent, comparant les sensations à celles enregistrées dans la mémoire, avec plusieurs effets en retour. En particulier, la vision des couleurs s'adapte à l'éclairage ambiant, de façon à attribuer aux objets une couleur, même si, du fait d'une variation de la lumière, la rétine reçoit des rayonnements différents.
        L'être humain est trichromate, son œil comporte trois types de récepteurs, dont la sensibilité spectrale est différente ; les différences entre leurs réponses est à la base de la perception des couleurs. Par conséquent, deux lumières de composition spectrale très différente peuvent être perçues comme étant de la même couleur, si leur influence sur les trois types de récepteurs est égale. On dit alors que les lumières sont métamères. C'est cette particularité que l'on exploite dans la photographie et l'impression en couleurs, ainsi que dans les écrans de télévision et d'ordinateur. Avec trois couleurs bien choisies, dites couleurs primaires, on peut créer, soit par synthèse additive, soit par synthèse soustractive, la perception de très nombreuses couleurs. L'étude de la perception des couleurs, selon les caractéristiques physiques du rayonnement lumineux, est l'objet de la colorimétrie.
        Jaune
      • Rouge

      • Bleu

      • Résultat final, la lithographie avec les trois couleurs superposées

      • Final result lithography with three superimposed colors, yellow, red, blue
        Jaune
      • ********************************************************************************


        Le spectre électromagnétique (le spectre visible correspond aux couleurs en bas du schéma)
        En optique, on décrit généralement le spectre en fonction de la longueur d'onde dans le vide du rayonnement. En passant dans un milieu quelconque, la vitesse de la lumière décroît, tandis que la fréquence et l'énergie photonique qui lui est équivalente restent identiques. Par conséquent, la longueur d'onde varie d'un milieu à l'autre selon la réfringence. Il serait plus rigoureux de définir le rayonnement en fonction de l'énergie photonique, mais pour des raisons historiques et surtout pratiques, on parle de longueur d'onde, en sous-entendant dans le vide.
        La vision humaine a une sensibilité maximale en vision photopique (diurne) pour un rayonnement de longueur d'onde voisine de 555 nm, ce qui correspond à un vert-jaunâtre.
        Chaque « couleur spectrale » correspond à une longueur d’onde précise ; cependant, le spectre des lumières présentes dans la nature comprend en général l'ensemble des rayonnements, en proportion variables. La spectrométrie étudie les procédés de décomposition, d’observation et de mesure des radiations en étroites bandes de fréquence.
        *********************************************************************************

        La révélation des couleurs

        « Bientôt, le monde entier sera fou de couleur, et Lumière en sera responsable » annonçait l'Américain Alfred Stieglitz après la commercialisation de la plaque autochrome, dans une lettre publiée par la revue Photography en août 1907. Présenté officiellement en juin 1907 dans les locaux du journal L'Illustration, le premier procédé industriel de photographie couleur allait en effet révolutionner la pratique photographique.

        Cantonnés à la monochromie durant tout le XIXe siècle, les photographes pouvaient enfin accéder à un pan entier de l'enregistrement du visible qui leur était resté inaccessible. Pour les amateurs, qui représentent le plus grand nombre des utilisateurs, comme pour les quelques professionnels passionnés, le choix de l'autochrome se fait en dépit de ses contraintes d'image unique, fragile, coûteuse et difficile à reproduire. L'autochrome faisait « enfin toucher à cet idéal depuis si longtemps poursuivi : la couleur ! » comme le dira Antonin Personnaz.

        Des perspectives esthétiques inédites
        La couleur, en effet, apportait un surplus de fidélité et de « vérité » dans la représentation photographique. Elle semblait renforcer sa valeur documentaire et testimoniale. Au-delà de cet élargissement des possibilités photographiques, la maîtrise de la couleur offrait un nouveau moyen d'expression. Sur support de verre, couramment regardée sous la forme d'une image projetée agrandie, l'autochrome dessinait des perspectives esthétiques inédites.
        Toutes les qualités de l'autochrome seront exploitées. Les autochromistes s'inspirent bien souvent de la leçon des peintres. Les sujets aux multiples couleurs permettent le jeu des rapports chromatiques. Les variations de la lumière et de ses transparences, le rendu subtil des matières sont autant d'occasions de capter l'étendue d'une gamme de nuances qu'un procédé noir et blanc ne pouvait concurrencer. Même les blancs les plus profonds sont traduits par ce fourmillement si particulier à l'association des trois couleurs qui composent la plaque autochrome.
        Sous tous ces aspects, l'autochrome renouvelle voire réinvente les divers genres et domaines d'applications photographiques : ainsi du portrait, de la nature morte, du paysage, de la photographie d'exploration à caractère documentaire, de la photographie scientifique, médicale ou encore des arts appliqués et décoratifs.

        Une nouvelle forme d'inscription du temps
        Les photographes sélectionnent différemment leurs sujets. Ils privilégient la présence de couleurs vives, les rappels de teintes, les ponctuations qui viennent rythmer la composition au même titre que les lignes. Dans certains cas, la couleur constitue quasiment un sujet en soi. Ces qualités nouvelles font oublier une limite importante qui rétrograde la pratique vers une époque révolue : l'instantané -sauf manipulations techniques complexes- est inaccessible.
        Cet impératif technique va ainsi développer une esthétique propre, où l'arrangement des couleurs se combine à la pose -parfois mise en scène- des portraits. Le choix de motifs immobiles comme les natures mortes, les paysages, les monuments, les rues vides, les bateaux au mouillage marque une nouvelle forme d'inscription du temps. Un temps qui, lorsqu'il échappe à la maîtrise de l'opérateur s'inscrit dans l'image par de subtils flous de bougés.

        La synthèse additive

        Des recherches scientifiques interdisciplinaires
        L'élaboration des concepts scientifiques qui mettent en place le principe de la trichromie est le résultat de recherches interdisciplinaires menées dans la première moitié du XIXe siècle. Pour l'essentiel, ce cheminement s'inscrit dans les domaines de la physique et de la physiologie. On y trouve les travaux fondateurs de scientifiques. Ceux de l'anglais Thomas Young qui démontre le processus trichrome de la vision (1801). Ceux de l'allemand Hermann Ludwig von Helmholtz qui définit la notion de couleur primaire. Ou encore ceux de l'écossais James Clerk Maxwell qui étudie le mélange des couleurs (1855) et imagine le concept  d'espace colorimétrique. Ce dernier réalise en 1861, avec l'aide du photographe anglais Thomas Sutton, la première projection additive de photographies trichromes. Le dispositif est constitué de trois lanternes lumineuses équipées de filtres bleu, vert et rouge.

        Quelques années plus tard, en 1869, les français Charles Cros et Louis Ducos du Hauron, définissent simultanément, et sans s'être concertés, les bases de la photographie en couleur. Au-delà de leurs contenus respectifs qui divergent sur un certain nombre de points théoriques, ces deux contributions vont jouer un rôle déterminant. Elles font prendre conscience des nouveaux enjeux techniques, scientifiques et naturellement économiques qui sont associés à ce nouveau champ d'activité.


        La méthode trichrome appliquée à la photographie des couleurs
        Telle qu'elle est énoncée dans la seconde moitié du XIXe siècle, la méthode trichrome, repose sur l'application d'un principe contesté par une partie de la communauté scientifique. Ce principe consiste à reproduire un maximum de couleurs à l'aide de trois d'entre-elles, judicieusement choisies, auxquelles on attribue le statut de couleurs primaires. Il faut rappeler que le contexte de l'époque est marqué par une compréhension encore partielle de la physique des phénomènes lumineux et par les lacunes d'une science photographique naissante. La mise au point des premiers procédés trichromes renoue avec les mécanismes qui avaient rendu possible l'invention de la photographie. Il s'agit de privilégier une approche pragmatique fondée sur des emprunts mesurés à la méthode scientifique sans négliger pour autant les apports de solutions empiriques.
         

        La synthèse additive

        Le mélange optique du bleu, vert, rouge
        La synthèse additive repose sur le mélange optique de trois couleurs primaires : bleu, vert et rouge ou violet, vert et orangé lorsqu'il s'agit des trois couleurs utilisées dans les procédés à réseau comme la plaque autochrome...
        Cette méthode trichrome regroupe les dispositifs qui permettent de restituer toutes les couleurs par superposition de lumières colorées primaires (ex : vidéo-projection) ou par juxtaposition de microsurfaces colorées (ex : réseau trichrome de l'autochrome, écran de télévision ou moniteur informatique). Dans ce dernier cas, la synthèse colorée exploite le phénomène de confusion rétinienne lié à la petite taille des éléments colorés. Minuscules, ces éléments colorés ne peuvent pas être perçus individuellement par les capteurs visuels disposés à la surface de la rétine. Le nerf optique transmet au cerveau des influx nerveux traduisant ces informations colorées. Elles sont ensuite additionnées pour représenter les couleurs résultant de ces associations.

        Ce mode de restitution ne doit pas être confondu avec la synthèse soustractive. Cette dernière exploite une triade différente de couleurs primaires qui sont : jaune, rouge, bleu. Les couleurs équivalentes pour les applications photographiques sont : jaune, magenta et cyan. elles sont disposées dans des couches superposées et transparentes. Chacune des couches colorées retranche de la lumière blanche la part d'énergie correspondant à son spectre d'absorption.